Nous avons vu dans les épisodes précédents :

  • qu'il fallait trouver une idée (ep I)
  • travailler son réseau (ep II)
  • touver des associés (ep III)
  • mettre en place l'infrastructure (ep IV)
  • sauter dans le bain (ep V)
  • commencer à chercher du financement (ep VI)
  • obtenir son premier financement (ep VII)

Il faut ensuite travailler sur son produit, chercher ses clients, travailler, chercher, travailler encore, chercher encore, ne pas trouver le temps de continuer cette série.

Il faut aussi faire connaître son idée. Il va de soit, que c'est l'idée du siècle, qu'elle est lumineuse, révolutionnaire et que tout le monde va adorer. Le hic c'est que personne n'en a encore entendu parler, et qu'il faut donc la faire connaitre.

Une des façons de la faire connaître est de la pitcher à des concours de startups. c'est un exercice qui semble facile mais les organisateurs de ces concours vont corser les choses en ajoutant des contraintes rigolotes histoire de voir si vous supportez la pression.

Pour accéder à une séance de pitchs, il faut remplir un dossier plus ou moins long, parfois faire une simple demande. La dernière mode consiste à ajouter une vidéo vine (ce qui pour les androidomanes est un vrais problème, j'en profite pour lancer un appel, si quelqu'un a un vieil (pas trop, faut qu'il fonctionne quand même) iphone à me céder pas cher, je suis intéressé). c'est la première étape de sélection, plus ou moins filtrante, mais qui vous donne accès à la scène.

Ensuite, il y a un ou deux tours, fonction du nombre de startups encore en lice, puis la finale, en grand auditoire. Souvent il y aura des investisseurs qui vous écoutent, voire des clients potentiels...

On trouve partout des listes de conseils pour pitcher (ici ou par exemple)

Je ne vais donc pas revenir sur ce qu'il faut ou ne faut pas faire, mais plutôt vous donner quelques avis personnels.

Il y a plein de startups qui pitchent

Vous n'êtes pas seul ni attendu, il faut donc se démarquer. Se dire que le jury va voir 5, 10, 20 pitchs les uns à la suite des autres, et qu'il ne va pas tout imprimer. Pour qu'il se souvienne de vous, il faut que votre présentation soit remarquable.

Donc soit vous pouvez insérer un effet WAOUH parce que le produit s'y prête, soit vous faites quelque chose de différent. Evidemment, si vous êtes une bête de scène c'est plus facile.

S'il y a des sélections, il faut jouer la scène

J'ai participé récemment à un concours ou il y avait 40 startups sélectionnées au premier tour (3 pools de 20) et 8 en finales (2 par pools + 2 préselectionnées).

Pour corser un peu l'affaire, le pitch était de 4 minutes et en anglais (on était à Nantes).

Qui a été choisi ? ceux dont la présentation était la plus excitante pour enflammer la scène. Soit parce que le produit était vraiment génial (il y en avait) soit parce que le pitcheur était génial (il y en avait aussi) et capable de mettre la salle dans sa poche. (pour info, je suis arrivé 3ème de ma pools, donc non sélectionné, produit génial (je le savais :)) mais présentation un peu brouillonne, stress des 4 minutes en anglais qui s'est vu)

Maîtriser le temps

Quelque soit le temps donné, c'est toujours trop court. On a beau répéter son texte, quand on est sur scène, on est plus long. Il faut donc raccourcir (et 4 minutes à raccourcir, c'est pas facile surtout quand on a une vidéo d'1'40 incompressible au milieu)

On ne peut pas parler à toute vitesse non plus, mieux vaut se concentrer sur un message simple et synthétique.

Le message

Peu de gens seront intéressés par la technique ou les technologies employées, il vaut mieux parler de ce que le produit va changer dans la vie des utilisateurs.

Ne pas mettre de chiffres ou vraiment très peu, 40 startups qui mettent 5 chiffres chacune dans leur présentation, sérieusement, qui va retenir ça ? Un chiffre à la limite, s'il est intéressant (+300% de revenus garantis par exemple, ça interpelle)

La répétition

Tout le monde n'est pas une bête de scène. Moi pas en tout cas.

Il faut donc faire et refaire des pitchs.

L'occasion est donnée régulièrement, n'hésitez donc pas à remplir des dossiers pour répéter et répéter et rôder ainsi votre discours.

En plus c'st une occasion géniale pour rencontrer d'autres entrepreneurs, des gens comme vous, avec qui discuter et échanger. Rien que pour ça, ça vaut le coup.